Environnement: Appel à soutien international à un programme écologie à Médina-Mary

Publié le Publié dans Actualités du Village, Administration, Alimentation, Développement

L’Association internationale pour Médina-Mary (AIMM) a lancé samedi 1er juin 2019, un appel aux partenaires et donateurs internationaux intéressés,  à un soutien à un programme écologique à Médina-Mary, dans le cadre des ODD (Objectifs de développement durable), notamment en ses points 13 et 15.

Ce programme « ambitieux et novateur » vise à lutter contre les changements climatiques et la déforestation, par le reboisement, la promotion de l’éducation et de l’information environnementales, entre autres. Il  prévoit la restauration des écosystèmes terrestres, en veillant à les exploiter de façon durable, une gestion durable des forêts, la lutte contre la désertification, afin d’une part,  d’enrayer et d’inverser le processus de dégradation des sols, et d’autre part,  mettre fin à l’appauvrissement de la biodiversité.

ETAT DES LIEUX

Médina-Mary dispose de forêts dans ses parties nord,  situées le long de la frontière Gambienne, et sud, dans la zone du marigot « Bidanga », à 3 km du village.

La forêt située à la frontière avec la Gambie s’étend sur une longueur de près de 100 km, d’est en ouest, et sur 7 km de large, du nord au sud. On y trouve une dizaine d‘espèces végétales différentes : le venne, le tekk, utilisés dans la fabrique de meubles,  le rônier, etc…

Quant à celle de Bidanga, beaucoup plus vaste, elle s’étend sur environ 200 km d’est en ouest, sur 9 km de large, du nord au sud. Elle couvre de nombreux autres villages du département de Médina-Yoro Foulah, limitrophe de Médina-Mary.

Mais toutes ces forêts qui ne sont pas aménagées, sont en voie de disparition à cause  de la sécheresse due à l’insuffisance des pluies, mais surtout de l’action des populations : feu de brousse, déforestation provoquée par la coupe abusive de bois, le défrichage incontrôlé, le trafic de troncs d’arbres vers la Gambie voisine. Ces différentes actions ont eu pour conséquences aussi, la disparition de la faune et de plus en plus d’espèces végétales.

PRESENTATION DU PROGRAMME

Le nouveau programme de l’AIMM sera mené avec les écoles et les jeunes, pour leur trouver aussi une occupation, notamment en période de saison sèche, leur évitant de ce fait, la tentation de la migration irrégulière. Il prévoit, dans une période de 3 ans, le reboisement et la reforestation de 10 hectares le long du village et la réhabilitation d’une ancienne forêt qui servait de brise-vent, à l’ouest du village.

Il est composé de différent projets, qui seront menées en fonction des choix des éventuels partenaires ou donateurs étrangers ou du Sénégal.

Pour toute information sur ce programme, envoyer un message à : info@medina-mary.com

Auteur: Ibrahima Cissé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *