Environnement

Previous Image
Next Image

info heading

info content

 

L’environnement à Médina- Mary est marqué par une forêt dense, au nord avec la République de Gambie, et au sud, dans la zone du marigot « Bidanga », situé à 3 km du village.

La forêt avec la Gambie s’étend sur une longueur de près de 100 km, d’est en ouest, et sur 7 km de large, du nord au sud. On y trouve une dizaine d‘espèces végétales différentes : le venne, le tekk, utilisés dans la fabrique de meubles,  le rônier, etc…

Celle de Bidanga, beaucoup plus vaste, s’étend sur environ 200 km d’est en ouest, sur 9 km de large, du nord au sud. Elle couvre des nombreux autres villages du département de Médina-Yoro Foulah, limitrophe de Médina-Mary.

Ces forêts ne sont pas aménagées. En saison des pluies (juin-octobre), elles sont giboyeuses, attrayantes, verdoyantes, et riches en végétation. Elles servent de lieux de pâturages aux troupeaux, du fait de leur densité en arbres et en herbe

En saison sèche, par contre, elles subissent  les rigueurs de la chaleur  (plus de 40° à l’ombre, au mois d’avril, période de pique). Les feux de brousse ou feux de forêts, très néfastes pour l’environnement,  y sont alors fréquents, détruisant tout sur leur passage : arbrisseaux,  tapis herbacé, entre autres. Es feux de brousses sont provoqués de plusieurs manières : lors des défrichements, du débroussaillage, par des chasseurs, des  éleveurs, des apiculteurs, ou encore accidentellement.

PÂTURAGE

Le pâturage naturel est quant à lui constitué par les jachères et les forêts. La biomasse est très abondante surtout en hivernage et se constitue d’essences arborées, d’essences arbustives pouvant servir de pâturage aérien, mais également d’un tapis herbacé composé de graminées annuelles très appétées en hivernage quand elles sont jeunes, mais qui se lignifient rapidement, limitant ainsi leur consommation par le bétail. Une part importante de cette biomasse est malheureusement, pendant la saison sèche, régulièrement la proie des feux de brousse.

GIBIERS

Bien qu’une réserve potentiel de faune, les forêts de Médina-Mary comptent très peu d’animaux sauvages. Les espèces qu’on y trouve sont essentiellement du gibier à poils (singes, Lièvre, Rat palmiste, phacochères ou sangliers, perdrix, pintades). La chasse n’est pas développée à Médina-Mary. Elle ne constitue pas une activité dans le terroir.