Economie

L’agriculture, l’élevage, le petit commerce sont les activités économiques dans le terroir de Médina-Mary, qui connait un développement et un dynamisme économique fort surprenant.
A cause de sa position géographique,  Médina-Mary  le village centre, est un carrefour économique et commercial important. Si, il y a quelques années, son dynamisme économique était ressenti uniquement pendant la campagne de commercialisation agricole (décembre-mi-février ou mars), maintenant les activités économiques et financières tournent en permanence dans le terroir. Le libéralisme économique aidant, la population multiplie les initiatives et les activités lucratives.

La monnaie utilisée est le franc CFA (monnaie nationale) et le Dalassi (1D = 50 à 75 francs CFA), la monnaie de la République de Gambie, pays voisin situé à 7 km au nord de la localité.
Les activités économiques dominantes sont la culture vivrière du mil et du maïs. Celle de rente (coton et arachide) y est aussi pratiquée, ainsi que l’élevage (bovins, petits ruminants, équin, volaille).

 

Agriculture

L’agriculture occupe l’ensemble de la population du terroir qui pratique les cultures vivrières et les cultures de rente. Elle met l’accent sur les cultures vivrières, c’est-à-dire celles des céréalières (mil ou millet, maïs) destinées à l’alimentation des familles. Elles génèrent aussi des sous- produits que sont les feuilles et tiges, de même que les glumes obtenues après battage et les sons obtenus après pilage qui peuvent servir à l’alimentation du bétail.

L’arachide et le coton sont les cultures de rentes du terroir de Médina-Mary. L’arachide est cultivée sur de grandes superficies aussi bien par les hommes que par les femmes. Après les récoltes vers décembre et janvier, d’importantes quantités de résidus, la fane d’arachide, sont générées et utilisés pour l’alimentation du bétail.

La culture du coton a connu une grande explosion dans le terroir de la fin des années 60 au milieu des 80. Mais à  présent, il n’est cultivé que par un nombre réduit de paysans, à cause des difficultés de cette production. Une usine d’égrainage de coton est implantée à Vélingara,  chef-lieu du département, situé à 25 km au sud-est de Médina-Mary. Cette unité industrielle produit la graine de coton, un aliment riche en protéine, utilisé dans l’alimentation des animaux domestiques.

De manière générale, les aléas climatiques ayant entraînant chaque année un déficit pluviométrique qui provoque la sécheresse cyclique, rend très aléatoire l’abondance de la production agricole, qui demeure assez bas.

Place du marché
Place du marché