Santé : Plein feux sur le dispensaire de Médina-Mary

Publié le Publié dans Actualités du Village, Administration, Développement, Santé, Social & Culture

Une vague de soutien à l’Infirmière cheffe de poste (ICP) du dispensaire de Médina-Mary, Mme Lamarana Sall Sow, a marqué dimanche 30 juin 2019, son passage au groupe Whatsapp du village.

Créé à l’initiative des émigrés du village en France, en Espagne, en Italie, et aux Etats-Unis, ce « groupe Médina-Mary » reçoit, chaque dimanche, un invité du village pour débattre de tous les sujets liés à la vie locale, et à l’amélioration des conditions de vie de la population. Il avait accueilli le dimanche 23 juin, le Principal du collège du village, M. Soulèye Diédhiou. Il joue le véritable rôle de radio de communautaire du village.

Pendant plus de 2h, Mme Sall et sa collègue Gnima Cissé, une infirmière française de l’hôpital  américain de Neuilly-sur-Seine, à Paris, originaire du village ont répondu aux nombreuses préoccupations des intervenants. Ces préoccupations ont porté sur les problèmes du poste de santé en termes de disponibilité des médicaments et du personnel, ainsi que de l’accueil des malades, et du remplacement des batteries pour faire fonctionner le système d’électrification par panneaux solaires.

Sur tous ces points, l’ICP a apporté des informations utiles, évoquant notamment la mise en place d’équipes tournantes au dispensaire 24h/24h, la désignation dans chaque village, d’agents communautaires pour des alertes sur les cas de paludisme précoces, les campagnes de vaccination des enfants de 0-5 ans.

FAIBLE NIVEAU

Elle a cependant déploré le faible niveau des consultations prénatales, et des accouchements, avec une moyenne de 90 femmes par mois. A ce sujet, elle a plaidé pour une sensibilisation accrue des femmes, d’autant plus que dans quelques mois une maternité devrait ouvrir ses portes.

Pour sa part, Gnima Cissé s’est engagée à s’investir davantage pour le poste de santé de Médina-Mary, son village natal, en accentuant ses nombreuses actions de soutien matériel qu’elle apportait déjà. Elle s’est aussi engagée à élaborer, en collaboration avec Mme Laramana Sall Sow,  un plan d’action pour le développement du dispensaire.

Pendant toute l’émission, les hommages et soutiens à Mme Sall se sont multipliés, les médina-maryens saluant son engagement quotidien, son ouverture, son amour du métier, son attachement et sa lutte aux côtés des populations pour le développement du village.

Ouvert en mai 2011, le dispensaire de Médina-Mary couvre 7 villages : Djiddah-Moudou, Lambatara, Diyabougou Moussa, saré el Hadj Sory, Saré Aliou, Simby et Médina-Mary, pour une population d’environ 7’000 habitants.

Le succès du passage de Mmes Lamarana Sall Sow et Gnima Cissé dans le groupe Whatsapp Médina-Mary est tel que les populations ont demandé une suite, dimanche 7 juillet 2019.

IC

 

 

5 réflexions au sujet de « Santé : Plein feux sur le dispensaire de Médina-Mary »

  1. Bonjour à toutes et tous,
    Je salue hautement cette initiative qui est en phase avec la politique sanitaire de notre pays, à savoir le souci de la satisfaction des populations de nos prestations.
    Je félicites les deux infirmières du Poste de Santé, et je remercie particulièrement Lamarana SOW pour son engagement pour le bien être des populations.
    Je remercie aussi M. Ibrahima CISSE qui ne ménage aucun effort pour le développement du poste de santé.
    Enfin j’exprime tout mon respect aux populations du Poste de Santé de Médina Mary Cissé qui ont bien voulu adopté l’ICP.
    Je vous dis: Bonne continuation et Vive Médina Mary Cissé !!!

  2. Merci vraiment à tous pour votre investissement et à la compréhension du réel rôle de l’infirmière, c’est l’amour du métier qui nous pousse à faire des dépassements de tâches qui peuvent nous coûter notre diplôme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *