France-Sénégal: Mme Valérie Pécresse déterminée dans la coopération entre l’Île de France et Dakar

Publié le Publié dans Actualités du Village, Administration

Mme Valérie Pécresse, présidente de la région Ile de France, partenaire « stratégique du Sénégal », a exprimé sa détermination de promouvoir la coopération décentralisée entre sa collectivité et Dakar, dans les domaines de l’urbanisme, de la condition féminine, de l’environnement, du numérique, de l’éducation, de la formation professionnelle, du sport, entre autres.

Dans une déclaration à la presse à l’issue d’une audience mardi 9 avril, avec le président sénégalais, M. Macky Sall, elle a rappelé que le Sénégal était le partenaire « privilégié de l’Île de France » en Afrique de l’ouest. « Avec le président Sall, nous avons identifié de nouvelles pistes de coopération qui lui tiennent particulièrement à cœur. Ce sont : le programme zéro déchet plastique au Sénégal, la construction de salles de classe pour remplacer les abris provisoires dans les écoles, l’allègement des travaux ménagers chez les femmes rurales, la ville nouvelle de Diamniadio, en banlieue dakaroise.

« Nous avons aussi parlé de la coopération dans le domaine du transport, qui est une compétence exclusive de l’Ile de France et dans laquelle nous avons une vraie expertise », a-t-elle indiqué. Elle aussi évoqué la végétalisation des espaces verts à Dakar, la lutte contre le sida, la protection maternelle et infantile. « Sur tous ces sujets, nous avons des projets, a-t-elle poursuivi, avant d’annoncer une « grande soirée » de promotion du Sénégal en Île France autour du thème : « investissons au Sénégal ».

TOURISME D’AFFAIRE

Cette manifestation s’adressera à la diaspora, à tous les émigrés du Sénégal qui ont réussi et voudraient réinvestir dans leur pays d’origine. « On s’est aussi donné rendez-vous en mai, au grand congrès du numérique francilien au cours duquel nous pourrons travailler sur le partenariat numérique entre l’Île de France et Dakar, mais aussi sur l’architecture et l’urbanisme.

Il y  a aussi les Jeux olympiques de la jeunesse en 2022 à Dakar, qui seront « l’étape 1 avant les jeux olympiques de Paris 2024. « Ça veut dire qu’ensemble, nous devons identifier tous les métiers clés et formations clés pour réussir ces rencontres, ces grands événements sportifs » a-t-elle fait observer.

Pour Mme Valérie Pécresse, « si Dakar veut devenir demain un (lieu) d’organisation de grands événements, une ville d’organisation du tourisme d’affaire, elle peut le faire en partenariat avec l’île de France qui est la première ville du tourisme d’affaire au monde, et une grande ville d’organisation de grands événements sportifs »’.

« Moi, je veux du concret, mais pas seulement une déclaration d’amour », a-t-elle dit, tout en insistant sur le fait que Dakar son institution et la capitale sénégalaise vont travailler sur du concret.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *