Développement : Le maire El hadj Malick Dia invite les jeunes à s’investir dans l’agriculture

Publié le Publié dans Actualités du Village, Administration, Alimentation, Développement, Vie Associative

El hadj Malick Dia, maire de la commune de Kandia et Haut conseiller des collectivités territoriales, a appelé les jeunes de Médina-Mary, son village, qui est situé dans sa commune, à s’investir dans l’agriculture.

Invité de « l’Arbre à palabre » du groupe Médina-Mary, créé par des jeunes et ressortissants du village à travers le monde, pour parler de son programme pour le développement du village, il a estimé que l’agriculture est le meilleur moyen pour promouvoir la localité. « On ne peut pas parler de développement si les greniers sont vides, si des familles n’ont rien à manger », a-t-il souligné, en réponse à une question sa vision du développement du village.

Selon lui, Médina-Mary a maintenant toutes les infrastructures sociales de base qu’il faut: dispensaire, forage, collège, bureau de poste, internet, téléphonie mobile, entre autres. Les conditions de vie se sont nettement améliorées dans le village durant ces dernières années.  « Ce qu’il faut maintenant, c’est la sécurité alimentaire, de manière à ce qu’aucun habitant du village ne souffre de faim, que la localité soit à l’abri de tout besoin alimentaire », a plaidé M. Dia.

A son avis, « parler de développement là où il y a la faim est une illusion, et même les pays développés mettent la sécurité alimentaire en priorité ». Il a exprimé sa disponibilité à accompagner les jeunes dans le domaine agricole, leur proposant l’aménagement, ensemble avec lui, d’un champ collectif de mil de 40 hectares, en raison d’un hectare par famille.

AMOUR ET FIERTE AU VILLAGE

El hadj Malick Dia s’est aussi félicité du climat de paix, de la cohabitation pacifique et harmonieuse, ainsi que de l’unité à Médina-Mary, « village paisible où je suis né en mai 1956, y ai grandi et y habite. Comme vous, je jouais avec mes camarades dans les rues, à l’école, j’allais aux champs et au troupeau, avec mes frères », a-t-il poursuivi. «  A cause de mon attachement à Médina-Mary, de l’amour et de la fierté que je porte en lui,  je ne l’ai jamais quitté », a-t-il encore fait remarquer, tout en saluant l’engagement de l’ensemble de la population, particulièrement des jeunes « en faveur de notre cher Médina-Mary ».

L’invitation sous « l’Arbre à palabre » du groupe Médina-Mary se poursuivra dimanche 6 janvier 2018, avec comme invité, le chef du village, El hadj Mahamadou Cissé.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *