Médina-Mary: Nouveau directeur à l’école élémentaire

Publié le Publié dans Non classé

Monsieur Mohameth Lamine Ndiaye, directeur sortant de l’EMM
Passation de service, mercredi 4 octobre 2017 à l’école élémentaire de Médina-Mary entre MM Mohameth Lamine Ndiaye, le directeur sortant, et Ansoumana Sané, son successeur.

M. Ndiaye a passé le témoin à M. Sané, après avoir été directeur de l’établissement pendant 7 ans (2010-2017). Les responsables du Comité de gestion de l’école (CGE) ont assisté à la passation de service. Dans une déclaration au site : www.medina-mary.com, M. Ndiaye a présenté un bilan satisfaisant de son séjour à Médina-Mary où il était arrivé en 2004, en tant qu’instituteur contractuel.

« Je suis arrivé à l’école de Médina-Mary en tant qu’instituteur. Il y avait 125 élèves. Le Taux brut de scolarisation (TBS) était de 80%. Il n’y avait pas de mur de clôture, de classe maternelle, et de CEM (collège). Le partenariat avec la classe de Madame Nadine Jolu d’Yvré l’Evêque (France), et avec les amis suisses, à travers Monsieur Philippe Christe et son épouse, Madame Annick Christe, était encore timide. Il n’y avait pas d’eau potable à l’école, ni de jardin maraicher et de bois d’école.

Au moment où je quitte, l’école connait une croissance annuelle de 10%. Le TBS se situe entre 95 et 97%. Le taux d’accès à l’école des enfants de 3 à 12 ans est passé de 90% en 2010 à 98% en 2016. L’école accueille en son sein une école maternelle.

ENVOI DE CONTES

J’ai accompagné les populations dans les démarches administratives pour l’ouverture du collège, et de l’école maternelle. Avec le soutien de jeunes belges de Guide horizon, un mur de clôture a été construit pour sécuriser l’école et les élèves.

S’agissant du partenariat, il s’est accéléré depuis 2011. Il s’est diversifié et s’est renforcé. Les échanges de correspondances scolaires et
la participation des élèves de Médina-Mary à certaines activités pédagogiques de la classe de Madame Nadine Jolu, tel que l’envoi de contes, de récits, a été bénéfique. Elle a permis à l’école de Médina-Mary et à moi-même, d’acquérir des compétences rédactionnelles et de production d’écrits de poésie, de contes. De 2011 à mon départ, le partenariat fonctionne bien et correctement tant avec Madame Jolu, qu’avec les amis suisses.

Autre impact du partenariat avec les amis suisses et la classe de Madame Jolu, il y a le renforcement de l’équipement matériel de l’école, en matériel didactique, notamment les fournitures scolaires. Ce qui a permis le démarrage à temps des apprentissages chaque année. Les élèves nécessiteux, c’est-à-dire les orphelins et les enfants de familles démunies, sont dotés gratuitement de fournitures scolaires.

CINQUANTENAIRE

A tout cela s’ajoutent la construction et la réhabilitation de salles de classe, grâce au partenariat avec les suisses, ainsi que l’érection d’un centre d’examen à l’école, de sorte que les élèves du terroir (Médina-Mary, Simby, Saré El hadj Sory) passent sur place leurs examens scolaires.

Il y a enfin, la promotion de l’école à travers le projet articulé école-milieu communautaire. Les relations entre l’école et l’administration sont très cordiales.

Je me félicite enfin, d’avoir eu la chance d’assister à la célébration en 2014, du cinquantenaire de l’ouverture de la première salle de classe de l’école. La liste des acquis de l’école de Médina-Mary n’est pas exhaustive. Je laisse une école qui a une meilleure image.
Propos recueillis par Ibrahima Cisse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *