Education: Le Directeur de l’éducation maternelle à Médina-Mary

Publié le Publié dans Non classé

Le Directeur de l’éducation préscolaire (DEPS= école maternelle) du Sénégal, au ministère de l’Education nationale, Monsieur Ousmane Diouf (photo ci-contre à droite), a effectué lundi 2016, une visite officielle à Médina-Mary, dans le département de Vélingara, accompagné de l’Inspecteur départemental de l’éducation et de la formation (IEF), Monsieur Amadou Lamine Wade (photo ci-contre à gauche).

A cette occasion, il a visité la classe maternelle du village qui accueille 63 enfants de 3 à 5 ans, le site d’implantation de la future école maternelle, le chantier du jardin maraîcher pour la cantine scolaire, en cours de réalisation à l’école élémentaire sur financement de l’ambassade de Suisse à Dakar.

Ouverte officiellement en 2014, l’école maternelle de Médina-Mary, qui n’était qu’une classe préparatoire, a été érigée en établissement scolaire autonome en octobre 2016, pour mieux répondre aux besoins des populations. Elle est encore logée dans les locaux de l’école élémentaire.

S’adressant aux populations qui s’étaient mobilisées massivement pour son accueil reverse phone lookup , le DEPS s’est félicité de leur engagement en faveur de l’éducation, et promis d’être leur interprète auprès du ministre de l’Education nationale, Monsieur Sérigne Mbaye Thiam, pour l’amélioration des conditions d’études dans les écoles préscolaire, primaires et secondaire de Médina-Mary. D’autant plus qu’elles sont situées dans une zone frontalière, avec la Gambie

VILLAGE MODELE

« Je ferai aussi un plaidoyer auprès de mes collègues Directeurs de l’Enseignement élémentaire (DEE), du moyen secondaire général  (DEMSG), de la construction et des équipements scolaires (DCES),  a-t-il ajouté, en réponse aux doléances du maire de la commune de Kandia dont dépend encore Médina-Mary, El hadj Malick Dia, et de la population.

Ces doléances portent sur la construction d’un bloc d’hygiène, d’une clôture en mur, de salles de classes, d’un laboratoire, et d’un bloc administratif au CEM (Collège d’enseignement moyen), ainsi que d’un  autre bloc administratif et la cantine scolaire à l’école élémentaire.

Pour sa part, l’IEF de Vélingara Monsieur Amadou Lamine Wade, a souligné les efforts de Médina-Mary dans la promotion de l’éducation. « C’est le seul village du département où on investit le plus dans l’éducation », s’est-il réjoui, tout en rendant hommage aux partenaires de la localité en Suisse, à travers l’Association internationale pour Médina-Mary (AIMM), et en France, par le biais de l’association « Amitié Yvré-Afrique » (AMYA).  Il a aussi promis de renforcer les équipes d’enseignants du préscolaire et de l’élémentaire.

DIFFICULTES

Auparavant, la directrice de l’école maternelle de Médina-Mary, Madame Aïda Dièye Gaye, a présenté son établissement, et mis en exergue ses difficultés de fonctionnement. Elle a particulièrement souhaité la construction de l’école maternelle sur le site choisi, afin de pouvoir accueillir tous les enfants du village qui viennent frapper sans arrêt à la porte, et mettre les enfants dans les meilleures conditions d’apprentissage. Car, faute de places suffisantes, elle est au regret de ne pouvoir les accueillir tous.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *